Exposition WONDER LAB, du 11 septembre au 26 Novembre 2017, Musée National de Tokyo, Japon.

15 maîtres d’art français ont été selectionnés en tant que “trésors nationaux vivants” pour créer et exposer. De l’orfèvrerie à la céramique, de la plumasserie au travail de l’écaille, du verre, du cuir, de la paille, du papier ou du textile, l’excellence et la diversité des métiers d’art français sont, pour la première fois, donnés à voir au public japonais.

 

Pour en savoir plus, consultez :

Dossier de Presse WonderLab

le site de l’Ambassade de France à Tokyo

 

Musée Nationale de Tokyo, Hyokeikan,        Japon

 

Pour WonderLab, INEDITO présente "Demain" ou l'avenir des espèces vivantes

Au coeur du Musée national de Tokyo au Japon, une frise de verre de plus de 10 mètres raconte l’avenir des espèces.

 

Des empreintes de silhouettes d’animaux intégrées au verre défilent, avançant ensemble vers l’avenir. “Demain” traite de la fragilité de l’espèce vivante et de sa pérennité, et de façon globale, de l’urgence à protéger et prendre soin de toutes les espèces nécessaires à la biodiversité et à l’homme sur terre.

La disparition de nombreuses espèces animales et l’actuel déclin des écosystèmes qui rendent la vie possible (récemment reconnus par les plus grands scientifiques contemporains), représente l’unique enjeu de survie de l’humanité et de l’espèce vivante.

Malgré son intelligence et sa conscience l’homme n’entend toujours pas et ne résout pas à changer de comportement. Afin d’alerter et d’engager une prise de conscience générale, les animaux se retrouvent en marche pour un demain meilleur, sur une terre propre, nourricière et vitale à la pérennité de toutes les espèces vivantes, différentes et complémentaires.

 

A l’intention des hommes, « Demain » interpelle notre conscience sur la fragilité de toutes les espèces et de l’espèce animale en particulier, pour laisser une empreinte, celles des animaux et de leur beauté singulière.

 

 

 

 

 

 

 

 

Diaporama “Demain”: à la découverte de l’empreinte multidimensionnelle autour d’un trio de matières, laiton, porcelaine, verre…

Le Temps de l’écrit

L’invention de l’écriture est l’une des grandes aventures intellectuelles de l’humanité. L’idée de transcrire la langue en signes est née en divers endroits du globe, non pour un seul besoin utilitaire, mais bien pour transmettre les valeurs communes d’une société.

-Cylindre en laiton gravé à la main et impression sur porcelaine

Cylindre en laiton gravé à la main et impression sur porcelaine

Le sceau-cylindre apparaît en Mésopotamie à la période d’Uruk (4100-3300 av. J.-C.). Cet objet, à vocation économique ou divinatoire,recouvert de symboles désignant son propriétaire, servait de signature.  Ancêtre de l’ imprimerie, il était déroulé sur une tablette en argile. Gérard Desquand, Maître d’art graveur héraldiste, réinterpète cet objet fondamental qui contribua à la naissance de l’écriture. Grâce à la technique de la gravure et au procédé ancestral de l’empreinte sur l’argile, il nous raconte de façon esthétique et quasi-historique la naissance des lettres à partir de symboles et d’idéogrammes. C’est “le temps de l’écrit” ou l’histoire universelle de l’écriture qui est ici contée, une aventure de 6000 ans et mémoire de l’humanité.